Epilation définitive : le laser

C’est l’été et on expose ses gambettes!

j1

Ahhhh l’épilation! La joie du rasoir dont on devient l’esclave, de l’épilateur électrique provoquant des polis incarnés…et les dimanches aprem à galérer avec les bandes de cires!!! aie!

Un beau jour j’ai fait le compte des sommes englouties dans ce calvaire pour un résultat moyen et peu durable et du temps perdu à tout çà….et j’ai décidé de tenter l’épilation “définitive” !

Quand on parle d’épilation définitive, il existe deux grandes méthodes

1 –  l’épilation électrique:

A l’aide d’une aiguille, le médecin cible le bulbe du poil pour le détruire à l’aide d’une impulsion électrique. C’est douloureux et surtout extrêmement long, car vous l’aurez compris, on agit poil après poil. Cette solution est donc réservée à de petites zones…

2- le laser :

L’épilation au laser se pratique exclusivement auprès d’un dermatologue. Elle permet de traiter des zones larges : jambes, maillot, aisselles…

Comment çà marche?

Le laser agit grâce à la mélanine qui colore le poil : il cible les zones pigmentées pour détruire le bulbe. En conséquence, plus le contraste entre la couleur de la peau et celle du poil est important, plus le laser sera efficace. En bref, si tu as une peau couleur bidet et des poils biens noirs tu es la candidate/le candidat idéal(e) pour que çà marche!

C’est aussi pour cette raison qu’il ne faut pas faire de séances d’épilation au laser en étant bronzée…il vaut mieux anticiper et commencer son traitement avant les vacances d’été et les sessions plages/mojitos!

Quelle fréquence?

Idéalement, une séance tous les 3 mois au début est un bon choix. Le cycle du poils étant de trois ans, il faut poursuivre en espaçant les séances, pendant cette période pour se débarrasser de sa pilosité.

Tarif ?

C’est ma dermatologue chérie qui m’a prise en charge. J’habite en province (région toulousaine) et je sais que ses tarifs sont très abordables puisque pour les demi jambes/aisselles/maillots elle prend 300 euros. Pour avoir comparé avec d’autres praticiens, je pense que c’est plutôt 400/500 euros qu’il faut prévoir par séance. Pour de laser et non pas de la lumière pulsée.

Mon avis :

J’ai opté pour cette solution et fait ce traitement pendant deux ans, à raison d’une séance tous les 4 mois la première années, puis deux séances la deuxième année. C’est cher mais les résultats sont spectaculaires. Je suis TRÈS poilue (voilà c’est dit) et il me reste aujourd’hui plus d’un an après l’arrêt à peine 1/4 de ma pilosité de départ sur les zones traitées.

Je n’ai pas continué car ces séances sont très couteuses et j’ai voulu tester l’épilation à la lumière pulsée à domicile. Pour le prix d’une séance chez la dermatologue, on trouve désormais en vente de nombreux appareils.  J’ai donc acheté en septembre dernier un appareil philips (Luméa). Même si le résultat n’est pas aussi durable et parfait qu’avec le laser, je et ne regrette pas mon investissement.

Cela fera l’objet d’un prochain article!

Advertisements